AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
News du forum

► Venez découvrir la news n°05 en cliquant ici.


À savoir

► Nous sommes actuellement en juillet 1985.
► Les lieux de la ville ont été réorganisés pour faciliter le jeu.



 

Pour les dates de rp, nous suivons la chronologie IRL, excepté le fait que tout se passe en 1985.
Cependant, merci de respecter la chronologie du forum pour les événements importants.

On a besoin de membres de la CIA ou du laboratoire
pour équilibrer nos groupes sur le forum

Partagez | 
 

 (daniel craig) CHARLES KEYNES - o' dear father

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité






MessageSujet: (daniel craig) CHARLES KEYNES - o' dear father   Mar 7 Nov - 18:39



CHARLES KEYNES
Feat Daniel Craig



CARNET D'IDENTITÉ


△ nom : Un nom qu’il a fièrement transmis à sa fille unique, qu’il a lui même tenu de son père. Keynes. Ce ne sont là que quelques syllabes, mais il est fort attaché à son patronyme. △ prénom : Charles. Un prénom qui ne paie pas de mine, plus que classique. Ennuyeux, irait-il même jusqu’à dire. △ autre(s) prénom(s) : Au choix. △ Surnom(s) : Au choix. △ date de naissance : au choix + 1935 △ lieu de naissance : New-York city, la grande ville qui fait rêver les jeunes. △ Origines : Américaines, ça s’entend dans son accent typique. △ Taille : Ni trop grand, ni trop petit. 1 mètre 78. △ Cheveux : Blonds, mais les années se font voyantes. Quelques cheveux blancs se sont glissés dans sa chevelure déjà bien claire. △ Yeux : Il a vraiment un regard de père, sérieux, mais doux. Il partage ce regard si bleu, si profond avec sa fille. △ lieu de résidence : Un appartement dans le centre-ville d’Hawkins, qu’il a acheté avec son ex-femme à son arrivée en ville, il y a plus de vingt-ans de cela. △ Études : Comptabilité et économie. Rien de bien palpitant, amsic c’est ce qui l’intéressait à l’époque. △ métier, occupations : Banquier, un métier confortable qui lui apporte un revenu plus que confortable. Et quand il n’est pas pris par son travail, père célibataire d’une adolescente rebelle et en colère. △ orientation sexuelle : Hétérosexuel, il n’y a que les jolies femmes qui l’attirent. △ statut social : Malheureusement divorcé depuis maintenant deux ans. Il ne laisse toutefois pas le chagrin le consummer. △ groupe : The Twilight Zone. △ rang : Sherlock Holmes.

Présentation du personnage



Charles n’est pas un homme avec une histoire hors-du-commun. Deuxième et dernier enfant de Mr. Et Ms. Keynes, lui militaire et elle couturière, il a été choyé par sa mère durant ses premières années de vie alors que son père était parti outre-mer pour remporter une guerre. Sa sœur de cinq ans son aînée a été d’un soutien énorme pour sa mère, alors que lui ne comprenait pas le chagrin de celle-ci. Quand son père est rentré, alors qu’il avait dix ans, tout est alors rentré dans l’ordre ; sa mère ne pleurait plus la nuit et sa sœur souriait davantage. Mr. Keynes n’est parti que lorsque Charles avait environ six ans, pas suffisamment vieux pour comprendre la véritable signification de son absence. Toutefois, il dut bien reconnaître que son père avait changé ; il était plus nerveux, plus colérique. Des fois, Charles avait peur de son père. Ce dernier n’était jamais violent, n’esquissait jamais le moindre geste déplacé à l’égard de ses enfants et de sa femme, la prunelle de ses yeux. Mais Charles était tout de même très impressionné – trop impressionné – par les éclats de colère de son paternel. Il a grandit avec une certaine appréhension de cette figure autoritaire. Il se promit de ne jamais être aussi sec avec ses propres enfants.

Bon élève à l’école, Charles dirigea ses études dans le domaine de la comptabilité et l’économie, lui permettant ainsi de devenir banquier et de voler de ses propres ailes. Il quitte le cocon familial à l’âge de vingt-deux ans et c’est cinq ans plus tard qu’il rencontre celle qu’il considèrera pendant longtemps la femme de sa vie. Marigold. Il l’aima d’un amour passionnel, d’un amour fort et sincère. Il la fréquenta, il lui demanda de s’installer avec lui et ils choisirent tous deux Hawkins comme lieu de résidence pour vivre leur amour. Il l’épousa et eut une petite fille, Billie, avec elle. Sauf que Marigold ne semblait pas ravie de cette nouvelle arrivée. Pendant plus de dix ans, Marigold ne dit rien, pas même à Charles. Et ce fut lors d’une dispute entre Marigold et Billie que la vérité éclata. Marigold n’avait jamais désiré Billie, n’ayant aucune gêne à crier cela au visage de la fillette. Et en cet instant, quelque chose se brisa dans le coeur de Charles, dans la relation qu’il entretenait avec Marigold. Il aimait profondément sa femme, mais il aimait tout aussi fort sa fille. Sa fille qui ne pouvait se défendre face à cette mère sans scrupules … Alors la plupart de temps, il prit la défense de Billie sans sourciller, sans la moindre hésitation. Et trois ans plus tard, Marigold partit avec son amant, laissant sur la table de la salle à manger les papiers du divorce. Charles en eut le coeur brisé, mais pas autant que Bilie.

Billie qui se rebella pour exprimer sa colère, sa douleur. Billie qui le repoussa sans ménagement. Billie qui l’aimait tellement, mais qui avait si mal. Billie qu’il aimait tellement, mais qu’il ne savait plus comment gérer. Un fossé se creusa alors entre eux, un fossé qui s’approfondissait à chaque silence et chaque dispute. Il connaissait le comportement provocateur de Billie, il avait bien conscience que Billie avait des tendances à fuguer pendant quelques jours … Mais quand sa fille rentra un soir, le souffle court et poisseuse comme il ne l’avait jamais vu, il sut immédiatement que quelque chose clochait. Que quelque chose avait terriblement secoué Billie et qu’elle refusait d’en parler. Son silence était terrible et Charles ne parvenait pas à le briser. Son changement de comportement brutal le perturbait terriblement. Mais il n’osa pas en parler avec elle, préférant se tourner vers la principale de son lycée pour surveiller sa fille. Il était là pour elle, quand elle se réveillait en pleurs la nuit, tandis que Ms. Mannings était là le jour pour garder un œil bienveillant sur elle.


Ses liens



ϟ Billie Keynes; o’ sweet daughter. Sa fille, la prunelle de ses yeux. Rien ne va plus entre eux. Pendant longtemps, le départ de sa mère a fait terriblement souffrir Billie, la rendant colérique et provocante. De ce fait, Charles a eu toutes les peines du monde à conserver une relation père-fille décente avec elle. Mais voilà, récemment quelque chose s’est produit avec Billie. Quelque chose dont il ignore tout et ça le rend fou. Billie n’est plus aussi agressive qu’elle l’était auparavant, Billie semble plus craintive du monde qui l’entoure. Quelque chose de mauvais lui est arrivé et elle refuse catégoriquement de lui en parler. Charles n’insiste pas, préférant respecter le rythme de sa fille et espérant qu’elle finira par se confier à lui.

ϟ Amy Mannings; unsuspected ally. Amy Mannings est la principale du lycée de Billie. C’est une femme que Charles apprécie pour son comportement professionnel et avenant avec les adolescents qu’elle côtoie au quotidien. Amy Mannings est aussi une alliée précieuse pour lever le voile sur le mystère qui entoure Billie. Elle garde un œil prudent et bienveillant sur sa fille quand celle-ci daigne aller au lycée et fait aussi office de confidente. Comme elle le peut, Amy Mannings tire les vers du nez de Billie et fait part des progrès récents à Charles, qui se sent légèrement coupable de faire ces choses dans le dos de sa fille.




Note de l'auteur


Bonjour, bonsoir à toi qui as pris le temps de lire ce scénario ! Sache que le personnage de Charles est un personnage qui me tient très à coeur … en même temps, c’est le papa de ma petite Billie ! Si tu es intéressé(e) par ce personnage, sache qu’il y a quelques petites choses qui à savoir avant tout ! Rassure-toi, je ne suis pas chiante, c’est juste pour être sûre qu’on soit sur la même longueur d’ondes !

ϟ Le nom et le prénom; Ils ne sont pas négociables. J’ai mentionné le prénom de Charles dans la fiche de Billie & pour des raisons évidentes, le nom de famille ne peut pas être changé.
ϟ L’avatar; Il est négociable. J’imagine très bien Daniel Craig comme banquier/papa-célibataire, mais je comprends tout à fait qu’il ne soit pas au goût de tout le monde. Si vous voyez quelqu’un d’autre, j’aimerais bien qu’il ait les yeux bleus, comme Billie !
ϟ L’histoire; C’est relativement libre, hormis les quelques points que j’ai vraiment précisé. Donc à vous de voir comment vous voulez tourner les choses.
ϟ Les liens; J’ai donné les bases, comment je voyais les choses. Après, tout ce que j’ai donné peut évoluer dans un sens comme dans l’autre, donc ce sera à voir avec les principaux concernés !

Voilà ! À part ces quelques précisions, je n’ai rien de plus à ajouter, à part le fait que j’espère que Charles vous plaira & que vous vous amuserez bien avec lui







Revenir en haut Aller en bas
 

(daniel craig) CHARLES KEYNES - o' dear father

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRANGER THINGS :: HORS-JEU :: ARCHIVES DU FORUM :: AUTRES SUJETS-