AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
News du forum

► Venez découvrir la news n°06 en cliquant ici.

► Le FBI débarque sur le forum ! Pour en savoir plus, venez lire l'annexe FBI et dossiers secrets.

À savoir

► Nous sommes actuellement en septembre 1985.

► Les lieux de la ville ont été réorganisés pour faciliter le jeu.



 

Pour les dates de rp, nous suivons la chronologie IRL, excepté le fait que tout se passe en 1985.
Cependant, merci de respecter la chronologie du forum pour les événements importants.

On a besoin de membres de la CIA ou du laboratoire
pour équilibrer nos groupes sur le forum

Partagez | 
 

 I walked with you once upon a dream [Ft. Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Twoavatar




△ Inscription : 21/12/2017
△ Messages : 341
△ Avatar : William Franklyn Miller
△ Crédits : Tag
△ Âge du perso : 14 ans
△ Statut social : Célibataire
△ Métiers/Études : Aucun
△ Lieu de résidence : Dans la rue



MessageSujet: I walked with you once upon a dream [Ft. Thomas]   Mer 13 Juin - 2:29






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp :  13/06/1985
Matin, après-midi, soir : Soir
Météo (approximative) : Quelques petits rayons de soleil viennent encore réchauffer le vent du soir.
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [] oui [x] non
Commentaire :





Encore ce rêve... Ces derniers temps, il devenait omniprésent à chacune de tes nuits. Cela devait maintenant faire une semaine que tes pensées se concentraient sur ce garçon imaginaire, une fois les yeux fermés. Peut-être était-ce là un effet négatif de ta première utilisation du Void. Il y avait de cela six mois, tandis que la CIA avait une fois de plus posé ses sales pattes sur toi, Eleven, Treize et Five s'étaient joint à toi dans un monde sombre coupé de l'espace-temps... Étrangement, tes rêves à répétition te conduisaient toujours dans ce même lieu. Cette même étendue liquide, à la fois claire et trouble... Cette même ombre, inquiétante et apaisante. Et puis cet écho. Tu ne pouvais entendre les mots de ton interlocuteur imaginaire qu'à travers l'écho de sa voix... Tu n'avais jamais su te projeter dans le Void. Certaines expériences en avaient la capacité innée. Toi, tu en étais tout simplement incapable ! Ton unique intrusion dans ce monde avait été très hasardeuse, et par la force de trois autres expériences. Il était tout bonnement impossible qu'un tel évènement se réitère de ton plein gré...

Du moins, c'est ce que tu pensais... Tu croyais jusqu'alors être hanté par les relents du Void, ne montrant son nez qu'après six mois d'attente dans ton esprit. Tu t'imaginais avoir subi un traumatisme face à ce nouvel univers si vaste et intimidant que tes trois compagnons t'avaient ouvert... Quoi qu'il en soit, tu n'avais pas conçu une seule seconde que tes excursions quotidiennes dans le Void aient pu être réelles. Elles n'étaient là que bribes de souvenirs de cette expérience que tu avais eue au laboratoire... Peut-être ce garçon représentait-il la petite voix dans ta tête ? Après tout, vous aviez peu à peu commencé à entamer des conversations naturellement ! Tu espérais cependant qu'il n'en était rien. Ton interlocuteur imaginaire n'avait rien à voir avec toi... Gentil, sympathique... Seul sa grande méfiance pouvait s'accorder avec toi. Il semblait de même bien plus âgé que toi... Tu te demandais réellement où ta cervelle avait bien pu aller fouiller afin de pondre un personnage comme lui. Un ami idéal ? Le père que tu n'avais jamais eu . Nombreuses étaient les interprétations que tu pouvais donner à ce garçon.

L'une d'elles cependant dépassait largement les limites de ta compréhension... Il était alors cinq heures de l'après-midi. Tu n'avais pas cherché les embrouilles à ton cher souffre douleur depuis longtemps, aussi t'étais-tu rapidement mis en tête de lui rendre une petite visite. Will "tu-ne-savais-plus-comment" ne devait pas tarder à quitter son établissement scolaire, le laissant ainsi à la merci de tes jeux stupides et malsain... Pourtant, ce fut un tout autre personnage que tu croisas à la sortie des cours. Un garçon bien trop singulier, dont l'apparence ne semblait pas coller avec le reste de ton monde... Ce garçon, tu l'avais toujours aperçu dans tes rêves ! Tu ne concevais pas qu'il puisse alors sortir tout naturellement du lycée de la ville, comme si de rien n'était... Tu avais patienté quelques minutes, observant attentivement ton "interlocuteur imaginaire" se mouvoir sans le consentement de ton esprit. C'est une fois à l'abri des regards que tu l'accostas avec une rudesse qui t'était propre.

« Toi, t'es qui ? »


Tu avais interrompu rapidement sa marche, bloquant son passage de ton colossal mètre cinquante deux, lui tirant un visage à la fois fasciné et dégoûté à l'idée de voir ses rêves se matérialiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strangerthings.forumactif.org/t427-one-two-three-what-are

Thomas Riceavatar




△ Inscription : 30/03/2018
△ Messages : 127
△ Avatar : Dylan O'Brien
△ Autre(s) compte(s) : Will Byers, Alexander Woods et Eleven
△ Crédits : JA & tumblr
△ Âge du perso : 17 ans
△ Statut social : célibataire
△ Métiers/Études : Lycéen
△ Lieu de résidence : Hawkins



MessageSujet: Re: I walked with you once upon a dream [Ft. Thomas]   Dim 26 Aoû - 0:22


I walked with you once upon a dream.
Two


Thomas ouvrit brusquement les yeux, son regard se fixant sur le plafond de sa chambre. Il pouvait le voir bien distinctement, chaque défaut de la peinture, signe qu’il faisait déjà bien jour. Il demeura un moment ainsi, l’esprit absent, ses prunelles brunes ancrées sur ce plafond blanc, ses mains reposant sur son buste qui se soulevait fortement et assez vite comme… Sous le signe d’un intense effort physique… sauf… sauf qu’il venait de se réveiller. Il fronça les sourcils, plissa les yeux et fouilla son esprit. Il avait rêvé, encore une fois… de cet endroit sombre. Oui ça lui revenait maintenant. Un espace sans mur, sans plafond, juste noir et sur le sol de l’eau, sans limite.
Et puis y avait quelqu’un, juste derrière lui, il s’était retourné comme à chaque fois pour voir un jeune garçon qui jouait avec des illusions qu’il créait entre ses mains.
Cela faisait plusieurs nuits qu’il lui montrait ces choses, parfois belles, parfois terribles et Thomas pouvait lire une certaine satisfaction sur ce jeune visage.
Cette fois-ci, il s’était encore approché de lui et accroupi devant lui, le regardant faire.

Comment tu fais ça ? Avait alors interrogé Thomas.
Le jeune garçon l’avait regardé avec ce sourire, un sourire qui voulait dire « tu le sais bien non ? » et cette sensation l’avait mis très mal à l’aise. Il s’était reculé, le gamin semblait s’évaporer dans un brouillard coloré et… il venait de se réveiller une fois encore.
Revenant peu à peu à cette chambre, à cette réalité, il tenta de calmer les battements de son cœur un peu trop erratique et de chasser ce sentiment étrange en lui.
Il finit par remuer, bouger, se redresser dans son lit. Il se frictionna la tête, poussa sa couette et se leva pour affronter cette nouvelle journée.

Après le petit déjeuner, direction le Lycée, une routine bien rodée maintenant. Il affronta ses heures de cours, sa pause-déjeuner, le retour en salle de classe, encore une fois ses leçons, ses livres, ses exercices à écrire sur le tableau et puis la dernière sonnerie qui le fit prendre le chemin de la sortie. Au moins… ce genre de journée avait juste le mérite de chasser ses rêves de son esprit jusqu’à la nuit prochaine… Oui enfin il arrive que les rêves vous rattrapent jusque dans la réalité, surtout quand on est sans le savoir un sujet du labo et qu’on vit dans une ville qui ne cesse de subir des choses étranges depuis 1 an.
À peine il venait de sortir du lycée et qu’il commençait à avancer sur le chemin du retour que… son rêve vint à sa rencontre et se planta devant lui.
Thomas son sac sur l’épaule s’immobilisa directe et fixa avec stupeur et un mélange d’effroi le garçon juste face à lui.

« Toi, t'es qui ? »

Le plus âgé tiqua un peu et sortie de sa torpeur, plissant les yeux, s’humectant la lèvre, il pencha la tête et balança un :

Tu n’es qu’un rêve c’est impossible… ! Il secoua la tête incrédule.
Comment ?... Comment tu peux être réel ? À coup sûr l’enfant allait le prendre pour un fou, mais impossible de faire semblant, c’était trop, trop dingue.
☾ anesidora


_________________


- L’imagination est plus importante que le savoir.. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I walked with you once upon a dream [Ft. Thomas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STRANGER THINGS :: HAWKINS :: LES ÉCOLES-